Team EL council of Krypton

Forum officiel de la Team EL, conseil de Krypton sur Terre et représentant de Superman
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Superman Returns, vos critiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kalel-like-an-Angel
Admin


Nombre de messages : 1283
Localisation : Krypton
Date d'inscription : 20/10/2006

MessageSujet: Superman Returns, vos critiques   Mar 24 Oct - 21:04

Topic consacré aux critiques concernant " Superman Returns " ... car chaque individu vis un film avec ses propres yeux et son propre coeur, mais qui peut faire partager les mêmes émotions aux autres.


Alors a vos crayons ou clavier, et n'hesitez pas a reposter ici votre critique qui aurait déjà été publié ailleurs ou tout simplement la livrer ici, car vos impressions comptent et elles peuvent faire découvrir de
nouvelles choses aux fans ou non fans.



Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://team-el.superforum.fr
Kalel-like-an-Angel
Admin


Nombre de messages : 1283
Localisation : Krypton
Date d'inscription : 20/10/2006

MessageSujet: Re: Superman Returns, vos critiques   Mar 24 Oct - 21:05

Message datant du 19 Juillet 2006

Voila ma critique sur Superman Returns

Pourquoi le monde a besoin de Superman ?



- De Krypton vers Hollywood :

- Superman viens directement de Krypton et de la mémoire collective des comics pour atterrir sur Terre en 1978 dans nos salles de cinéma,ce film se veut a l'époque la première adaptation de film de super héros du premier super héros, si superman est le père des super héros,superman the movie de Richard Donner est le père des films de super héros.

Il établi une base qui transcende le comics d'origine de part le réalisme de l'histoire qui se veut dramatique, touchante, un comte de fée, un gage d'héroïsme, et la magie de voir pour la première fois au cinéma qu'un homme peut voler.C'est une Amérique puissante et un modèle pour le monde qui cette fameuse année 78 accueil superman dans les salles obscures, qui illuminera toutes les salles de cinéma par sa magie et un film techniquement a l'époque au top de la réalisation ( le film le plus cher de l'époque, bénéficiant des meilleurs effets spéciaux )Superman brille de milles feux et deviens un Dieu des temps moderne, a l'instar de Cupidon qui frappe d'une flèche au coeur, Superman frappera lui aussi les coeurs d'un \S/ pour toute une génération d'adultes et d'enfants devenu
maintenant adultes ( vous et moi ) qui n'ont jamais cessé de croire en ce héros quand on ne l'attend pas, quand le désespoir et la peur tien nos coeurs, surgit de nulle part, un air royal, la cape soufflé par le vent, son corps en apesanteur au dessus de nos têtes tel un Ange, que dis je un Dieu qui traversa 65 longues années de notre histoire pour vivre en nous, c'est donc après 25 ans d'absence , de doute et d'une époque nouvelle plus sombre qu'avant, que Superman est de retour , toujours quand on a besoin de lui.


- J'ai passé la nuit avec Superman :

- 12 Juillet 2006, il est 22hoo la nuit tombe sur " Mavillepolis " , je suis assis au fond de mon siège dans une salle de cinéma, la lumière s'éteint, et la bobine de Superman Returns cher a mon coeur que j'ai attendu toute une vie ( ma vie ) s'enclenche et s'apprête a me donner les vérités que j'ai attendu pendant des années.

Mais ce que je ne soupçonne pas c'est que Superman Returns va me donner plus que des vérités a des questions que je me posais ( le film sera t'il bien ? ) , non il va me me toucher, m'émouvoir, me faire rire, m'inquiéter , me confirmer que le monde a besoin de Superman dans une époque tourmenté par la dure réalité de ce monde.

Des la première seconde, mon coeur lache, le Krypton thème de John Williams démarre, thème que j'ai écouté des milliers de fois,mais qui ne ma jamais autant transcendé a ce point sur des phrases de Jor-El ( Marlon Brando ) qui livre un message de père a son fils , d'amour a son fils alors que nous spectateurs, somme entrain de voir en direct la destruction de toute une race sous nos yeux, Ce père va mourir , il n'a aucune garantie de survie de ce qui est le plus cher a ses yeux " son fils " et pourtant...

" Tu va partir très loin mon petit Kal-El, parfois tu aura l'impression d'être un exclu mais tu ne sera jamais seul. Toute ma force sera ta force, tu verra ma vie avec tes yeux, et je verrais la tienne dans les miens, le fils va devenir le père, et le père va devenir le fils "

a l'écoute de ses paroles, je suis sui complètement déstabilisé, on a un père qui va mourir et nourri un seul espoir pendant ses dernières secondes de vie, " la survie de son fils " comme si il était sur jusqu'a ses moindres atomes que son fils lui survivra, plus que des paroles bibliques et messianiques , ceux sont avant tout des paroles " humaines " qui sont adressé et qui annonce dès le début du film sa trajectoire, une humanité dans toute sa quintessence : la bonté d'un dernier élu vers une nouvelle terre d'accueil ( Kal-El ), la haine d'un homme fou et machiavélique pour cet étranger qu'est Superman ( Lex Luthor ) , l'amour d'une femme qui s'est senti oublié par celui qu'elle aimait ( Lois Lane ), et la reconnaissance d'un futur père pour son fils qui confirmera que " le monde a besoin de superman "
( Superman )

et pour preuve ... sur ce générique millénaire sur le thème de John Williams, ce cheminement a travers le cosmos aura une seule destination " Le Terre "


- Superman Returns :

Ce film présente tout au long de ses 2h35, la route de Goltgoth ( chemin de croix de Jésus ) de Superman, de son retour sur Terre jusqu'a son retour dans le coeur des gens,le film prend ses marques dans un traitement jusqu'ici unique dans les adaptations de films de super héros au cinéma, il efface les conventions les clichés de film de super héros, ou le super héros est une star aimé de tous, pour se fondre dans une réalité dont les bases étaient le film de Richard Donner, non seulement Bryan Singer livre ici un hommage dans la forme par tout un tas de codes ( répliques, décors, musique ) mais avant tout dans un hommage dans le fond.Superman a un rôle de sauveur et de protecteur, contrairement a un spiderman magnifiquement rendu par Sam Raimi mais qui peine a s'affirmer en tant que nécessité absolue dans une new york fustigé par le crime ( tel qu'il est rendu dans le film ), le Superman de Bryan Singer atteint sa réel place, celle d'un Dieu aux yeux des hommes, il est non seulement intouchable grâce a ses pouvoirs quasi divin, mais surtout le traitement de Bryan Singer le rend intouchable car il n'est pas un pseudo sauveur qui fait sa ronde entre deux photo d'une petite bourgade new yorkaise en sautant de toit en toit, il est Superman un être venant d'une autre planète qui met son pouvoir au service des humains pour les protéger et les sauver, pas le temps de prendre quelques clichés people ou d'accorder une interview aux passants, il fait ce qu'il a faire et il prend la cape et s'envole sans attendre de remerciement. ( la scène de l'hopital le prouvera )

Ce Superman est plus réaliste que n'importe quel autre film de super héros ( batman begins le seul jusqu'ici a atteindre cette réalité ), car mal gré des pouvoirs dépassant l'entendement, Bryan Singer a surtout réussi a rendre l'homme d'acier , un homme de coeur, qui reviens sur Terre après avoir espérer, si comme dit Superman de sa propre bouche " mais chaque jour l'homme supplie pour qu'on lui envoi un sauveur " Superman aussi a espérer et supplié, il quitta la Terre 5 longues années dans l'espoir de retrouver ses origines et son peuple nourrissant l'espoir de ne pas être seul dans l'univers.
Une optique qui résonnera tout au long du film, car après son retour sur Terre et mal grès une civilisation de milliards d'être humain l'entourant, Superman se sentira seul pendant tout le film, et c'est donc la que Bryan Singer réussi l'irréalisable jusqu'ici , nous montrer que celui que tous le monde pense invulnérable, a un coeur, un coeur humain comme n'importe qui d'entre nous, avec ses peurs, ses doutes, et ses faiblesses, et qui nous donnent l'image propre du " héros ", peu importe qui nous sommes, peu importe nos peurs et nos points faibles, un héros reste un héros, a partir du moment ou il se fait passer en dernier aux services des autres jusqu'au sacrifice de sa propre vie.

Cette valeur qui se fait rare de nous jours est rendu dans le film a travers plusieurs scènes : dans l'île de kryptonite le lynchage de superman, le sauvetage de superman par lois et qui pourtant retourne labàs blessé, et la scène final qui prend le statut de scène culte, lorsque Superman transporte l'île rempli de Kryptonite jusqu'a allant se sacrifier.

Lois posa la question " Pourquoi le monde n'a pas besoin de Superman " ? et la réponse est évidente pour Kal-El, il est le dernier d'une race disparue, celle qu'il aime mène une vie avec un nouvel homme et un enfant, et le monde a appris a vivre sans superman pendant 5 années, ainsi Superman a au fond de lui plus aucune raison de vouloir " vivre " ... rien le retiens en ce monde mais il est prêt alors a tout pour le sauver quand même.

Jusqu'a une scène final de toute beauté qui révèle un Superman déchu, un Dieu tombant de l'élément dont seul lui domine les contrés " le Ciel " jusqu'a s'écraser sur la terre ferme, a l'image de son arrivé encore bébé, mais c'est justement la une renaissance car après être passé par la mort, puis ressuscité par l'espoir, l'espoir que nourrissait son propre père Jor-El, la certitude que son fils lui survivrait ...

" Tu va partir très loin mon petit Kal-El, parfois tu aura l'impression d'être un exclu mais tu ne sera jamais seul. Toute ma force sera ta force, tu verra ma vie avec tes yeux, et je verrais la tienne dans les miens, le fils va devenir le père, et le père va devenir le fils "

n'on pas simplement en tant que fils de son père ( Kal-El fils de Jor-El ) mais a présent en tant que lui même Père d'un fils ( Kal-El père de Jason ) ainsi cette phrase prend tout son sens dans les lèvres tremblantes d'émotions de Brandon Routh tant il vit la scene a la fin " le fils va devenir le père, et le père va devenir le fils "

L'espoir rayonne a nouveau dans le coeur de Superman, car il a une raison d'être, toutes les valeurs que lui a inculqué son père prennent un sens, Superman qui depuis le jour de sa révélation au monde a pour responsabilité la protection de la race humaine, a désormais l'héritage de toute une race entre les mains , celle de Krypton a travers la vie de son fils.

Le traitement de fond de ce film a donc une humanité jamais égalé dans les adaptations de films de super héros ( qui pourtant rappelons le, le comble est que de tous les films de super héros sortie jusqu'ici, superman est le seul a ne pas être un humain, les autres le sont tous ) mais bien sur un réalisme unique grâce a des acteurs jouant a merveille, une Kate Bosworth ( Lois lane ) assagi par son rôle de mère, un James Mardsen ( Richard White ) protecteur et héros humain qui s'affirme comme un nouveau personnage de l'histoire, un Kevin Spacey ( Lex Luthor ) sous des allures de folie montre un réel visage maléfique lorsqu'il prend toute son ampleur ou il lynche Superman a terre et ose levé la main sur lui ( chose que le personnage n'avait jamais fait au cinéma avant ) et bien entendu le rôle titre de Superman joué par Brandon Routh qui je l'avoue m'avait convaincu dans les quelques photo qu'on avait vu de lui avant la sortie du film ( que j'ai vu en vrai aussi lors de l'avant première ), mais qui m'a impressioné dans toute ses scènes en homme capé, mais surtout celles ou il n'était pas en action justement, puisque c'est un Superman renvoyant une aura qui apparaît a l'écran, la ou Christopher Reeve a réussi a matérialisé Superman dans sa stature et sa prestance,Brandon Routh lui apporte une chose inédite jusqu'ici, c'est une humanité dans toute son apogée, que ce soit dans l'héroïsme mais surtout ses faiblesses, car a chaque fois que Superman souffre a l'écran dans des dialogues simples mais de toute beautés, c'est nous aussi qui souffrons pour lui.


Christopher Reeve m'a fait rêver en tant qu'enfant ... mais Brandon Routh m'a tiré les larmes en tant qu'adulte ...


- La morale de ce film " mais chaque jour l'homme supplie pour qu'on lui envoi un sauveur " :

Si dans un monde qui se veut inhumain a en croire nos TV lorsqu'on les allument ( les info en sont un bon exemple ) ce film qui n'est pourtant qu'un film, puisqu'il en existe d'autres et celui ci ne déterminera en rien nos vies, montre tout de mçeme une chose rare, c'est que l'humanité existe encore, comme toute l'existence du peuple Kryptonien pourtant disparu existe a travers un seul être " Superman ".Donc si un être peut apporter l'espoir a lui seul, alors l'humanité le peut aussi, et chacun d'entre nous peut porter l'espoir au dessus des nuages et changer le monde en meilleur qu'il ne l'est...


On est tous notre sauveur, on a tous un Superman en nous






===========================================================

Conclusion :


Conclusion : le coté technique du film je n'en parle pas car il est evident en le voyant que tout ce qu'on y voit est réel, pour preuve que c'est
parfaitement rendu ( hormis quelques très très rares légers défauts )
Le meilleur film de Super Héros a ce jour en tout points, culte a mes yeux et qui j'espere marquera une nouvelle génération de fans et de nouveaux fans.

Je lui met 4 étoiles sur 4 Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven ... meme si Superman fait briller mes yeux de millards d'étoiles. \S/

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://team-el.superforum.fr
crazy-el



Nombre de messages : 2946
Age : 62
Localisation : montreal
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Superman Returns, vos critiques   Mer 25 Oct - 8:26

Je suis bouche bée. Je n'ai pas lu ta critique quand j'ai posté sur Bistro mon message d'émerveillement sur l'intro du forum de la Team-El.

Very Happy Ah bien, tu rejoins ce que je pense dans mon coeur. À quelque part pour saisir Superman il faut soi-même avoir un amour pour cette humanité, à la limite avoir connu ce que c'est de faire le sacréfice d'un besoin personnel pour une cause juste; et même si on l'a pas vécu dans son extrême(on est pas un dieu sur terre), on en saisi l'ampleur si, un jour, soit on a côtoyé des gens souffrants ou bien on a connu une certaine solitude, comme Superman l'a connue( ou tous les grands maîtres spirituels).

Oui, ce film Superman Returns, comme tu dis transcende tous les autres films de super-héros. Il va à l'essentiel dans la construction de son scénario, une mise en scéne qui met en valeur en tout premier les rapports humains, afin d'amplifier justement ce sentiment de solitude que Superman peut vivre, mais une trouvaille formidable de la part des scénaristes nous montrant l'espoir revenu de Superman quand il apprend qu'il a un fils: tout simplement génial dans la perpective humaine de Superman. Bryan Singer vient d'ouvrir ou de relancer une perspective nouvelle au cinéma par rapport à Superman dans ce sens là. En tout cas chose certaine il a saisi vraiment l'origine du message comme nul autre pareil. J'imagine une adaptation par un Tim Burton. Ce dernier il est certain qu'il aurait priorisé plus un côté fantaisiste(je dis ça sans préjudice, une constatation que je fais). Non il fallait Singer pour qu'il saisisse cet aspect humain de Superman: lui-même ne connaissant pas vraiment ses parents, il a été adopté, d'origine juive. Il a appris à connaître Superman et il nous a donné le plus beau des Super-Héros. Il a appliqué ce que le Petit Prince a dit: "L'essentiel est invisible aux yeux."

Merci Bryan Singer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
crazy-el



Nombre de messages : 2946
Age : 62
Localisation : montreal
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Superman Returns, vos critiques   Dim 12 Nov - 22:37

Je viens de revoir le merveilleux film Capote, sur le déroulement des évènements qui l'ont amené à écrire son roman "In cold blood", il inventa ou créa un nouveau style littéraire de roman non-fiction ou roman reportage(dont je crois que Lois Lane se serait beaucoup inspirée dans ses reportages Smile ). En regardant le film je pensais à autre chose, je cogitais sur Singer. Une découverte que je venais de faire en y voyant le parallèle des intentions de Truman Capote et celles de Bryan Singer. Autant de ferveur pour Capote d'avoir donné sa vie pour une telle écriture, il voyait en Perry Edwards Smith une condition humaine similaire à la tienne, il cherchait à comprendre son esprit humain , à sonder son esprit: une longue recherche sur le terrain commença pour Capote. Pour Singer, une remarque revient souvent de sa bouche pour la raison pour laquelle Superman lui tient à coeur: même raison que Capote, il voit en Superman une similitude dans sa vie à lui comme condition humaine.

Autant que Capote est un auteur, autant que Singer l'est pour le cinéma dans toutes son oeuvre. Ce que beaucoup n'osent pas à sortir la tête du panier et hurler des images nouvelles renouvelant l'air dans les poumons de l'Amérique, Singer donne au cinéma(ici pour les Super-Héros) des formes que ce cinéma ne connaissait pas, il donne une nouvelle vie. Les portraits qu'il donne au super-héros sont devenus des oeuvres en soi.

Superman Returns est un regard neuf, une nouvelle lecture du super-héros, une forme que personne n'avait tentée, lui attirant de mauvaises critiques parce que ne comprenant pas son processus créatif. Singer ne s'est pas contenté de faire une suite, ou un prolongement à l'histoire de Donner. Dans son film il l'a conçu, orchestré, il l'a restructuré. Il l'a démonté et remonté selon une technique tragique qui lui est propre. S'il n'a rien altéré, il a néanmoins inséré l'histoire(son histoire aussi à lui)dans un cadre romanesque, oü le temps, l'espace, l'action sont des propriétés jouant ainsi finalement un rôle de créateur pur. Je crois que c'est là que beaucoup de gens n'ont pas voulus suivre l'auteur dans cette démarche très personnelle. Oh, mais combien alors ces personnes passent à côté d'un message Universel: enfin ça c'est une autre histoire. Nous sommes trop habitué maintenant à être gavé d'images formatées.

Après tout, lorsque Bob Dylan s'est mis à la guitare électrique on a prédit sa fin: il est aujourd'hui parmi les immortels.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kalel-like-an-Angel
Admin


Nombre de messages : 1283
Localisation : Krypton
Date d'inscription : 20/10/2006

MessageSujet: Re: Superman Returns, vos critiques   Sam 10 Fév - 2:37

Je viens de revoir Superman Returns pour la "..." fois

Incroyable!!! Incroyable !!!!!!!!


Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad

Merci Bryan Singer bordel de merde!!! merci Brandon Routh! tous le staff du film! .... //soupir //coeur





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://team-el.superforum.fr
crazy-el



Nombre de messages : 2946
Age : 62
Localisation : montreal
Date d'inscription : 21/10/2006

MessageSujet: Re: Superman Returns, vos critiques   Sam 10 Fév - 6:33

lol! lol! Kalel je te comprends et je partage Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Superman Returns, vos critiques   Aujourd'hui à 7:35

Revenir en haut Aller en bas
 
Superman Returns, vos critiques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SUPERMAN RETURNS - SUPERMAN/CLARK KENT 2in1 (MMS50)
» Superman Returns !!
» SUPERMAN RETURNS - SUPERMAN (MMS14)
» SUPERMAN RETURNS:Superman statue OXMOX
» SUPERMAN RETURNS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Team EL council of Krypton :: La mythologie de Superman :: Superman en Film-
Sauter vers: